Hawai’i, Big Island

Hawai’i est la plus grande des îles de l’archipel d’où son surnom de Big Island. Pour moi, c’est aussi la plus diversifiée: la côte Est et la côte Ouest sont totalement différentes. Vous pouvez aussi bien profiter des plages magnifiques, faire du snorkelling et observer les tortues et/ou vous aventurez sur les volcans dont le Kilauea encore en activité.

OU SE LOGER?

L’île étant très vaste, il est impossible de ne choisir qu’un seul logement. Sauf si vous venez sur Big Island pour une unique raison comme le Volcanoes National Park.
Nous voulions TOUT voir, car oui comme d’habitude faire des choix ce n’est pas trop notre truc! Et donc nous avons choisi 3 logements différents et nous ne regrettons pas du tout:
– 1 nuit dans le Puna District au sud est de l’île: The Kimos Bed&Breakfast (après Pahoa). Alors là c’est notre gros coup de coeur! Les chambres sont propres et spacieuses et l’accueil est juste parfait. les deux propriétaires sont géniaux, et le petit plus très appréciable: le petit déjeuner fait maison, pancakes, omelette, jus frais et confitures maison fait avec les fruits du jardin. Un vrai régal.
http://www.thekimosohanas.com/index.html

– 1 nuit à Volcano pour parcourir le parc national: Volcano places. Il y a plusieurs choix de chambres. Dans notre cas, la salle de bain était à partager mais tout était très propre donc pas de soucis.
http://volcanoplaces.com

– 3 nuits sur la côte Ouest, en dessous de Kona: Le Big Island Retreat en face de la petite plage de Kahalu’u. Super accueil de la manager Gigi et les chambres sont superbes avec un petit coin cuisine (mini four et frigo). Il y a aussi un BBQ à disposition ainsi qu’une buanderie (très pratique!!).
http://www.bigislandretreat.com/aboutus.html?65002.

REGION DE HILO

Ayant atterri à l’aéroport de Hilo (venant de Mau’i), nous avons commencé par visiter l’est de l’île.
– Les Rainbow Falls: grosse cascade réputée par l’apparition fréquente d’arc en ciel (d’où son nom, et oui..). Nous n’en avons pas vu mais apparemment il faut venir le matin.
Akaka Falls State Park, près de Honomu, ancienne ville sucrière au Nord de Hilo: L’entrée du parc est payante: à savoir $5 si on se gare sur le parking et seulement $1 si pn se gare avant (et il n’y a que 200 mètres à faire..). Une petite boucle permet de voir les deux cascades: Kahuna Falls, pas très impressionnante et peu visible, et les fameuses Akaka Falls, cascades 10 fois plus haute que les chutes du Niagara. Alors, oui, là j’avoue, ça vaut bien les $5 d’entrée (ok je me suis fait avoir sur le parking!!).


Hilo: Ville la plus peuplée de l’île mais où règne une sensation étrange. On se demande où sont vraiment tous les gens, ça fait un peu ville désertée, et pas hyper récente. Mais je pense que cette sensation vient aussi du fait que ce soit la ville ayant le plus grand nombre de tsunamis au monde. Ca fait un peu peur quand même et je ne pouvais pas m’empêcher de regarder l’océan avec méfiance. Bon, après je suis un peu une stressée, car la plupart des tsunamis n »étaient pas très très gros et le dernier mortel date de 1960. On se rassure comme on peut. D’ailleurs pour ceux que ça intéresse il y a un petit musée sur les tsunamis sur la rue principale.

 

PUNA COUNTY
Région du Sud Est de l’île où le climat est très tropical. Peu de gens prennent le temps de s’y aventurer (car un peu excentré) mais il y a des coins sympas que je suis contente d’avoir vu.

Lava Tree State Monument, sur la Highway 132 après Pahoa. Entrée gratuite. Petite balade en boucle pour se promener entre les arbres qui ont été figés par une coulée de lave en 1970. (photo à droite)
Kapoho Tide Pools, très très difficile à trouver!!
Sur la Hwy 137, il faut tourner sur Kapoho Kai Drive (juste après le phare) et se garer sur le petit parking. Ensuite continuer à pied car c’est un quartier résidentiel. L’ambiance y est particulière, en approchant de la côte les maisons sont toutes sur pilotis! L’endroit est réputé pour être le meilleur spot de snorkelling de la côte est mais nous avons pas essayé.. Un peu idiot oui, mais le temps était couverts et il faut quand même assez courageux pour oser se baigner dans ces gros trous laissés par la lave.
Ahalanui Beach Park. Ce n’est pas vraiment une plage, donc ne cherchez pas le sable! A la place vous trouverez un grand bassin où se trouve une source d’eau chaude. L’eau est à 30°, c’est très agréable surtout pas temps couvert. Je n’imagine pas trop quand le soleil tape..

Kalapana, l’ancien village détruit par la coulée de lave de 1990 (il faut aller au bout des routes 137 et 130). Aujourd’hui s’y trouve une communauté hippie et supportant le Royaume d’Hawaii. Faites la petite marche que permet de traverser la lave jusqu’à la petite plage de galets et de sable noirs (New kaimu Beach ou Coconut Beach). Sensation étrange d’imaginer que 25 ans en arrière il y avait ici tout un village..

Peinture sur la roche à Kalapana

 

 

HAWAI’I VOLCANOES NATIONAL PARK
Entrée $15 par voiture
https://www.nps.gov//havo/planyourvisit/index.htm
Conseil avant de s’aventurer dans le parc, se rendre au Visitor Center et demander aux Rangers ce qu »ils préconisent selon le temps que l’on a et aussi nos envies (pour les marches par ex).
Jaggar Museum et Halema’uma’u viewpoint: 1er arrêt au musée qui explique comment sont mesurées les activités sismiques et volcaniques sur l’île (+ exposition sur les dieux Hawaiiens). Devant le musée, vous trouverez le cratère Halema’uma’u qui émet de la fumée en continue. Avant il était possible de fair le tour complet de la caldera par le Crater Rim trail mais il est fermé depuis 2008 à cause de l’émanation des gars et fumées toxiques.
Kilauea Iki Trail: La rando que nous avons choisi, 1h30. Boucle de 4 miles environ qui commence dans la forêt tropicale et descend ensuite dans le cratère Kilauea Iki (1,5 km de diamètre). Impressionnant de traverser cet ancien lac de lave! La fin de la balade est en montée donc un peu plus dur mais de nouveau dans la forêt. Vous arriverez sur un parking où se trouve le Thruston Lava Tube, tunnel de lave que l’on peut traverser.


Chain of Crater Road: Cette route permet d’avoir un point de vue super sur l’océan et sur les différentes coulées de lave. Compter 1h30/2h pour faire l’aller retour (40 miles) en comptant les nombreux arrêts possibles.
Mauna Ulu, petite marche qui permet de voir la faille formée par l’éruption de 1974.
Pu’u Loa Petroglyphs, un arrêt obligatoire! Les pétroglyphes hawaiiens (dessins d’animaux et d’hommes) sont très beaux et très bien conservés.
Holei Sea Arch, tout au bout de la Chain of Crater Road, un arche volcanique créé par l’érosion.
Malheureusement le fameux End of the road n’existe plus car une route d’évacuation a été créée en 2015 lorsqu’une coulée de lave avait menacée la ville de Pahoa.

PU’UHONUA O’HONAUNAU NATIONAL HISTORICAL PARK

https://www.nps.gov/puho/index.htm

Près de Keokea et avant Captain Cook en venant du sud.
Entrée $5 par véhicule.
– 1871 Trail, environ 2 miles AR pour se rendre au ruine du village de Ki’ilae. Ne vous attendez pas à voir grand chose mais la côte est vraiment très jolie.
– Reconstitution d’un village ancien qui servait de refuge (Pu’uhonua) aux guerriers et anciens combattants.
La visite du parc bien qu’assez rapide est intéressante et le lieu reste agréable, en bord de mer avec des cocotiers partout.

 

WAIPI’O VALLEY
Pour l’atteindre de la côte Ouest, suivre la route 190 qui mène jusque la ville de Waimea. Vous aurez une vue superbe sur le Manoa Kea tout le long de la route (on peut même voir les grosses boules blanches de l’observatoire).
Une fois arrivée nous nous sommes contentés d’admirer la vue sur la vallée, la plage de Waipio et la forêt de Kohala.
Plusieurs randonnées sont possibles mais petit manque de courage ce jour-ci. Faut dire qu’elles sont toutes assez longues avec un bon dénivelé et on a entendu que c’était infesté de moustiques. Oula il n’en fallait pas plus pour nous démotiver complètement!

KOHALA MOUNTAIN ROAD ET POLOLU VALLEY
On peut mettre ce petit périple dans les « si vous avez le temps ». Ce n’était pas au programme au début mais comme j’ai beaucoup de mal à laisser quelque chose de côté nous avons fait en sorte d’avoir le temps.
La Highway 250 est une des plus belles routes de Big Island puisque qu’elle traverse une partie presque vierge de l’île (de Waimea à Hawi) nous offrant des vues superbes sur Mauna Kea, Mauna Loa ainsi que sur l’océan. Par temps clair, on peut même apercevoir Mau’i et son majestueux Haleakala.
Au Nord Est se trouve la Polulu Valley, une terre où poussait autrefois du taro. Au départ du parking commence le petit chemin qui descend jusque la vallée et la plage de sable noir (baignade déconseillée à cause des courants). Si vous n’avez pas le courage de descendre jusqu’au bout, le panorama est déjà très beau à mi chemin.

LES PLAGES

1/ Punulu’u Black Sand Beach
Plage de sable noire sur la Highway 11. Une petite perle à ne pas manquer. Le sable y est vraiment bien noire et très fin et la plage est bordée de cocotiers. Et petit bonus, une tortue était en train de faire bronzette!

2/ Papakolea Green Sand Beach
Alors là, LA grosse expédition. La plage de sable verte se mérite! En effet, impossible d’y accéder avec sa voiture de location (sauf bon 4×4 ou jeep!), donc deux options: payer les locaux pour qu’ils nous y emmènent ($15 par personne) OU, pour les plus courageux, la marche à pied! Bien sûr nous faisons partis du 2 ème choix et nous avons donc parcouru les presque 5/6 miles AR, non sans quelques difficultés.. Une bonne partie du chemin est dans les dunes sableuses et il n’y a pas une seule zone d’ombre. Si vous voulez évitez l’insolation, oubliez l’heure du midi donc! L’arrivée à la plage est une récompense, jamais nous avions de plage de sable vert! Pas de baignade par contre, les courants sont assez forts et il faut encore descendre pour atteindre l’eau. Et j’avoue sur ce coup là nous n’étions plus tellement courageux!

3/ White Sands Beach
Un chouia déçu par cette plage qui était très conseillée dans les guides. Elle est jolie ok mais bon j’en ai vu des mieux (je deviens exigeante!) et en plus il y a de belles vagues qui ne m’ont pas tellement envie de me baigner.

4/ Captain cook
Pour se rendre au monument de Captain Cook et à la baie de Kealakekua, deux options s’offre à vous:
1/ Expédition kayak de Napo’opo’o avec un tour organisé payant
2/ Randonnée de 3,8 miles AR
Option 2 pour nous mais il faut avoir un minimum le goût de l’aventure! Déjà mission numéro 2 trouver le début du trail… Garez bous comme vous pouvez sur la Napo’opo’o road et repérer le chemin qui démarre près du poteau téléphonique n°5.
Le parcours n’est pas trop difficile mais pas vraiment agréable au début car non entretenu et on doit traverser une sorte de champ avec des herbes hautes, très hautes! Mais une fois arrivés à la baie, vous aurez le souffle coupé par la beauté des fonds et par la multitude de poissons qui s’y trouve. Les coraux sont encore vivants et colorés ce qui devient de plus en rare. Malheureusement, nous étions la batterie de la GoPro était à plat, vraiment grosse déception de ne pouvoir ramener quelques photos souvenirs.. Mais tout reste dans la tête!
Ah et un dernier conseil, arriver tôt pour échapper aux gens qui viennent en kayak dès 10h.

5/ Kahalu’u Beach ParkLa petite plage en face de notre hôtel, avec un sable gros grain mais l’intérêt de ce lieu réside dans le fabuleux snorkeling. Et ce malgré le monde, car oui il y a TOUJOURS du monde sur cette plage..
Nous avons pu voir de nombreux poissons dont d’énormes perroquets mais également quelques tortues qui nageaient tranquillement. Le mieux est d’y aller à marée haute car la faible profondeur peut être dangereuse pour les genoux! Attention aux coraux et aux oursins!!

6/ Manini’owali Beach
Petite plage paradisiaque au nord de Kailua Kona (après l’aéroport). Ce n’est pas une plage pour nager ou faire du snorkeling mais vraiment pour s’amuser dans les vagues. Ce que tout le monde fait et nous avons suivi le mouvement avec plaisir. 🙂

7/ Mauna Kea Beach ou Kauna’oa Beach
Rentrez dans le resort et demandez la direction de la plage pour que le garde vous ouvre la barrière.
La plage est vraiment très très grande avec une belle eau turquoise donc bon endroit pour se reposer et se rafraîchir un peu!

8/ Beach 69
Vers Puako avec parking payant $5.
Sympa mais beaucoup de monde. Après nous y étions un lundi férié (Memorial Day) ce qui explique sans doute la présence de famille.n

9/ Anaeho’omalu Beach Park
Pas une plage incroyable mais nous avons apprécié de pouvoir profiter gratuitement des transats de l’hôtel attenant (Waikoloa Beach Marriot). Personne ne nous a rien demandé alors pourquoi se priver! Bien agréable pour une petite sieste 😉

A faire si vous avez encore du temps
– Kalahuipua’a Historic trail, South Kohala au niveau du Mauna Lani Bay Hotel & bungalow. Ici se trouve une petite promenade traversant une coulée de lave (avec des lava tubes qui servaient d’abris), des étangs, et longeant ensuite la côte qui est restée très sauvage malgré la construction des hôtels. Le bonus ici est la découverte en marchant de Makaina Bay, petite plage avec une eau bien calme pour nager et faire du snorkeling sans danger.