Coral Pink Sand Dunes et Kanab

CORAL PINK SAND DUNES

Coral Pink Sand Dunes est situé dans le Sud de l’Utah proche de la frontière avec l’Arizona.
Il s’agit d’un State Park donc l’entrée est payante ($8 pour la voiture, peu importe le nombre de passagers) et le pass America The Beautiful ne fonctionne pas.
https://stateparks.utah.gov/parks/coral-pink/

Ce parc se trouvait sur notre chemin pour relier Bryce Canyon à Page, du coup petit stop arrêt obligatoire pour découvrir ce curieux désert de sable rose orangé.
Lors de notre passage le temps était un peu menaçant, orageux et lourd, et d’un sens heureusement car le sable était déjà bien chaud donc je n’ose pas imaginer en plein soleil!

Pour découvrir ce petit parc rien de mieux que le Nature Trail qui permet de comprendre la formation de ces dunes ainsi que de connaître sa faune et sa flore. Les dunes roses sont impressionnantes, c’est comme un mini Sahara et nous n’échappons pas à l’envie de courir sur la plus grosse d’entre elles. Bon je m’emballe quand je dis courir, car clairement la montée n’est pas évidente!!

KANAB

Cette petite ville est située à 40 min du Coral Sand Dunes et à une bonne heure de Page, notre prochaine étape. Nous avions réservé un hôtel ici pour couper un peu la route et aussi pour faire quelques économies par rapport aux tarifs pratiqués à Page pendant cette période estivale de haute saison.
Notre motel, le Rodeway Inn, chaine typique américaine, rien à dire de particulier, très bien pour une nuit.

Litlle Hollywood Land Museum
http://www.littlehollywoodmuseum.org/museum.html

La seul vraie attraction de la ville! Si vous traverser Kanab vous pouvez vous y arrêter, le musée est gratuit et petit donc ça ne vous retardera pas sur votre planning méga serré du Road Trip!
Litlle Hollywood est le surnom également donné à Kanab. Des années 20 et aux années 60, de nombreux westerns ont été tournés dans le Kane Country et le Kanab Canyon, accueillant ainsi de grandes stars du cinéma (dont Clint Eastwood et John Wayne tout de même!!).
Bien que les plus jeunes ne savent probablement pas ce qu’est un western américain, ce musée est adapté à tous les âges. Chacun appréciera de découvrir ces anciens décors de films qui nous transportent à une autre époque!

Bryce Canyon

Bryce Canyon est le deuxième parc emblématique de l’Utah après The Arches. Vous trouverez ici aussi cette magnifique couleur orange mais la formation rocheuse y est totalement différente.
Pour nous, ce fut encore une fois un gros coup de coeur. Comme tous les parcs de l’Utah finalement!

Pour y accéder, nous venions de Capitol Reef et nous avons emprunté la sublime Scenic Byway 12 qui traverse le plateau d’Aquarius. Vous ne croiserez pas grand monde sur cette route à part quelques animaux! Nous nous sommes retrouvés bloqués par des vaches et des veaux qui traversaient tranquillement la route. Endroit très « peaceful » donc. 🙂

OU LOGER PRES DE BRYCE CANYON

Si vous voulez être proche du parc, il n’y a pas 36000 options. En gros, soit vous choisissez un des hôtels situés juste à l’entrée de Bryce Canyon (comme le Ruby’s Inn), soit vous cherchez un endroit où dormir dans la petite et mignonne ville de Tropic.
Nous avons choisi la deuxième option, déjà pour une raison de coût (moins cher qu’à l’entrée du parc) et aussi parce que nous trouvions ça plus sympa de pouvoir se promener dans la petite ville le soir.
Nous avons bien apprécié notre petit motel, le Bryce Pioneer Village (possibilité également d’y faire du camping)    https://www.brycepioneervillage.com
Et pour un restaurant au décor sympa, avec du pain maison et de bons produits, je vous conseille de diner au Clark’s Restaurant (il n’y a pas beaucoup de choix en même temps à Tropic!)

 

Comme pour tous les parcs nationaux, je vous conseille de vous arrêter au visitor center. Les Rangers sont toujours là pour vous aider à créer le programme qui convient à vos envies, il y en a pour tous les goûts, gros randonneurs, ou plutôt observateurs de la nature.
A travers la route panoramique de 28km (ce n’est pas une boucle donc on doit revenir sur nos pas mais je vous assure que ça passe super vite vue la beauté du coin), vous pourrez vous arrêtez à 13 points de vue offrant un spectacle magnifique sur le Bryce amphiteater et ses hoodoos (nom donné aux colonnes rocheuses). Je pense particulièrement aux familles avec des petits bouts, pas évident de descendre dans le canyon et surtout d’y remonter!

LES RANDONNEES QUE NOUS AVONS CHOISIES:

Queen Garden et Navajo Loop, deux trails combinés pour un total de 4,6km au départ de Sunset point.
Temps environ 1h30-2 heures à un bon rythme mais en prenant le temps de profiter du paysage.
C’est une des randonnées les plus populaires du parc car la première partie, le Queen garden est accessible pour tous. Vous ne serez donc pas seuls! Cette promenade dans le dédale de hoodoos est un pur régal pour les yeux. Juste petit avertissement pour le dernier kilomètre (qui en parait dix!) en pleine montée sous une chaleur de plomb.. Ouch vraiment dur quand même. Je ne veux pas vous faire peur car ça vaut vraiment le coup de souffrir un peu pour revenir des souvenirs plein la tête.

Fairyland Loop
The trail de Bryce Canyon pour les randonneurs aguerris! 12,9 km, prévoir au moins 3 voire 4 heures. Nous avons mis à peine 3 heures mais parce que le temps se faisait menaçant au début et nous avons bien carburé de peur de se prendre un bel orage. On y a échappé d’ailleurs, de méchants nuages et bon vent mais rien de plus, le soleil revient vite.
Ce trail est assez difficile, car en dénivelé pour sa majeure partie, ça grimpe, ça descend, ça regrimpe etc..
Si vous aimez la nature, marcher et vous sentir seul au monde (ou presque!), je vous recommande cette randonnée. Vos efforts seront récompensés par la traversée de paysages magnifiques, entre forêt prétrifiée dans la vallée et sensation de grandeur en marchant sur la crête du canyon.

Activités bonus près de Bryce Canyon: La randonnée à cheval

Ancienne cavalière, je tenais vraiment à faire une balade à cheval dans les canyons (même si M.voyagesaddict était un peu moins emballé par l’idée!). Nous avions réservé la balade juste la veille, en nous rendant directement au Ruby’s Inn, grand hôtel avec magasins situé juste à l’entrée du parc. Mais vous pouvez bien sûr réserver en amont sur leur site internet: https://www.horserides.net
La randonnée ne se fait pas dans Bryce Canyon mais au Red Canyon, situé à seulement quelques miles (un van fait la navette à partir du Ruby’s Inn). Nous étions un groupe d’environ 15 personnes encadré par 3 guides super sympas, de vrais cowboys et cowgirls qui n’ont jamais quitté la région et sont donc de grands passionnés de nature et champions de rodéo.
Si l’équitation n’a jamais été votre fort, pas de soucis vraiment, les chevaux sont habitués, très dociles et la balade se fait au pas, les uns derrière les autres, laissant le temps de profiter du paysage et de ce moment en communion avec la nature.

 

Capitol Reef National Park

Capitol Reef est souvent délaissé par les touristes pressés qui préfèrent aller directement à The Arches ou à Bryce Canyon, les deux parcs les plus populaires de l’Utah.
Pourtant, je vous assure que Capitol Reef vaut le détour et si vous passez devant essayez de prendre juste quelques heures pour une ou deux balades.

Le spectacle commence par la route 24, une Scenic Byway qui offrent des paysages étonnants! Les couleurs sont complètement différentes du rouge orange de The Arches alors que nous sommes à seulement quelques kilomètres du parc. Les dunes et monts gris et rouges foncés semblent sortir de nulle part! Comme si nous avions été téléportés dans un autre monde.

Au début nous voulions faire une petite balade dans Capitol Reef. Non pas que le parc ne nous intéressait pas mais parce que nous étions un peu épuisés après les longs trails de The Arches.
Nous avions repéré une courte marche le long de la Fremont River qui traverse des champs remplis d’arbres fruitiers (vous pouvez d’ailleurs vous arrêtez à Oasis de Fruita situé juste avant le parc pour déguster des fruits cueillis directement sur les arbres!). Malheureusement, le chemin était inondé! Oui oui, cela veut dire qu’il pleut parfois par ici.. Vu la chaleur et le ciel bleu des derniers jours nous étions super étonnés de nous retrouver face à ce problème mais bon, nous avons rebroussé chemin et réfléchi à un plan B. Nous n’abandonnons jamais (enfin presque!) 🙂

Alors ce plan B, le Chimney Rock Trail. Rien à voir avec la petite marche que l’on souhaitait au départ mais wahou, quelle vue encore!
Une boucle de 6km, un peu dure au début car ça grimpe, ça grimpe! On ne regrette en rien d’avoir eu le courage de faire cette marche tant le paysage était beau, notamment sur les Waterpocket Fold.

Le parc est très étendu et comme nous n’avions qu’une demi journée dans notre planning méga chargé du road trip, nous n’avons pu l’explorer davantage. Mais promis nous reviendrons pour profiter encore une fois de ces paysages magiques.

OU LOGER PRES DU PARC

Alors là je vous conseille un hôtel tip top, le Rim Rock situé à Torrey.
Des chambres toutes mignonnes pour environ $80 avec petit déjeuner compris. Le plus est la vue du restaurant sur le Capitol Reef, au coucher du soleil juste parfait pour finir la journée. ET petit bonus, vous dinerez en compagnie de mignons oiseaux mouches qui volètent sur la terrasse. Endroit parfait!
http://www.therimrock.net

 

The Arches National Park

Le parc national The Arches est un incontournable lors d’un road trip dans l’ouest américain. Il fait la fierté de l’Utah et en est devenu son symbole (c’est pourquoi vous pouvez voir un arche sur les plaques d’immatriculation).

 

 

 

The arches propose un grand nombre de randonnées. C’est en général assez plat mais avec le soleil qui tape l’effort reste difficile! Essayez donc plutôt d’y aller tôt le matin puis en fin de journée. Je ne sais pas si j’aurais supporté des marches de 5km en début d’après midi. Et pourtant j’aime beaucoup la chaleur!

OU SE LOGER
Pour visiter The Arches le mieux est de trouver un hôtel à Moab, ville se situant à seulement 10 min de l’entrée du parc.
Comme tout endroit touristique vous trouverez une multitude d’hôtels et de motels à tous les prix. Cependant, essayer de réserver à l’avance si vous ne voulez pas vous retrouvez à choisir entre un motel miteux ou un hôtel hors de prix!
Voici le lien de notre petit motel, pas vraiment luxueux mais propre, ce qui pour moi est le plus important! 🙂 http://www.silversageinn.com

DOUBLE ARCH et WINDOWS ARCH

Le premier jour, nous sommes arrivées en toute fin d’après midi dans le parc et nous avons choisi de commencer par des petites balades d’environ 1km 1,5km. Double Arch et Windows Arches sont accessibles à tous, même avec des jeunes enfants.
Pour la petite histoire, cette zone fut utilisée pour des scènes du films Indiana Jones et la dernière croisade!

DELICATE ARCH

Cet arche est l’attraction la plus prisée du parc puisqu’il est l’emblème de l’état (celui que l’on peut voir sur les plaques d’immatriculation). Vous rencontrerez du monde sur le chemin et aussi beaucoup de touristes tentant de prendre des photos des plus insolites à l’arrivée.
Je préfère vous prévenir tout de suite cette marche n’est pas vraiment facile.. Et je vous conseille de l’entreprendre plutôt en fin de journée ou de très bonne heure car la chaleur ne rend pas la tâche facile! Bon allez ne vous découragez pas, c’est surtout le début qui est difficile, ce qui s’appelle en anglais le « slickrock », c’est à dire une roche lisse, bien en pente.
Une fois en haut de cette montée géante (j’exagère un peu mais vraiment on est content quand on a fini!), vous serez récompensés par une belle vue sur les montagnes La Sal. Mais pour observer Délicate Arch il faut encore continuer et longer une corniche pas très épaisse pendant quelques mètres.
Et Tadam, vous voilà arrivez! C’est un spectacle vraiment magnifique qui s’offre à vous. Le premier réflexe est de s’asseoir pour observer pendant plusieurs minutes les couleurs de l’arche, et aussi pour se reposer, oui, ne nous mentons pas. Tout le monde veut faire une photo sous l’arche! Alors pour notre part, la patience ayant ses limites, nous avons abandonné l’idée, beaucoup trop de monde!

J’étais tellement impatiente de vous parler de Délicate Arch que j’ai oublié de mentionner Wolfe Ranch et les pétroglyphes qui se trouvent entre le parking et le début de la marche. Petit détour de 5 min pour aller aux pétroglyphes mais ça vaut toujours le coût de voir ses magnifiques dessins.

DEVIL’S GARDEN TRAIL

Belle marche d’environ 12km qui commence par le Primative trail. Je ne conseille pas cette randonnée à des personnes n’ayant pas une bonne activité physique ou accompagné d’enfants (en dessous de 8 ans peut-être enfin tout dépend de chacun..) car il y a des passages assez difficile d’accès, il faut grimper, sauter par dessus des trous et tout ça sous un soleil de plomb!

Double O arch

Au delà des quelques difficultés, j’ai adoré ce long trail car le paysage y est vraiment superbe et nous avons croisé très peu de personnes. J’imagine que les 12km en rebutent pas mal!! Il faut bien compter 2h30/3h selon le rythme de la marche.
Voici les arches que vous pourrez voir si vous choisissez de faire le Devil’s garden trail:
1/ Private Arch, un peu en dehors du chemin, possibilité de faire des photos sympas sous l’arche.
2/ Double O Arch, deux arches l’un au dessus de l’autre.
3/ Navajo Arch, un peu excentré du chemin, pas très impressionnant comparé à tous les autres arches que nous avons vu (oui je joue la blassée là un peu..)
4/ Landscape Arch, le petit bijou de la fin de rando, ce très long arche est très fin et fragile et sans doute amené à s’effondrer d’ici quelques années. D’ailleurs en 1991, des blocs de pierre se sont déjà tombés, le fragilisant davantage.

BALANCED ROCK

Balanced Rock se situe au début du parc sur la droite et vous pouvez le voir depuis la route. Une petite promenade en boucle d’à peine un kilomètre permet d’en faire de le tour. Je vous mets une photo, vous comprendrez mieux pourquoi on appelle ce gros rocher « Balanced rock ». Je m’excuse d’ailleurs pour la mauvaise qualité de la photo, carrément en contre jour.. :/

Canyonlands National Park

Ce parc national situé dans le sud-est de l’Utah est voisin du parc The Arches et pourtant bien moins connu et visité. Et je peux vous dire que c’est dommage car si vous êtes dans la région de Moab autant y passer une journée, vous ne serez pas déçus, promis! 😉
Pour vous le prouver, voici ce que nous avons vu, c’était à couper le souffle.

MESA ARCH

Situé juste après l’entrée du parc, le point de vue du Canyon sous ce petit arche est juste superbe. Une bonne première impression de ce que peut offrir Canyonlands!

 

 

GRAND VIEW POINT

Trail d’environ 1 heure AR qui permet de longer le canyon. Quelques montées mais rien de trop éprouvant (et ce malgré la chaleur!)
ET bien sûr à l’arrivée, le paysage que nous offre que le canyon est juste magnifique.

GREEN RIVER VIEW

Pas de trail ici, mais un beau point de vue sur la Green River.

UPHEAVAL DOME

Une première randonnée très facile d’accès amène à un cratère qui dénote vraiment dans ce paysage de canyon. Et le plus curieux c’est que personne ne sait vraiment expliquer la formation de ce cratère à cet endroit. Il y a deux hypothèses principales: impact de météorites ou transformation liée à une ancienne mer intérieure? Personnellement j’aime bien l’idée de la météorite géante!
Si vous avez le courage vous pouvez poursuivre la randonnée pour un beau panorama sur le canyon. Mais attention ça grimpe un peu plus!

 

Sur le dos de la baleine!

WHALE ROCK

Avec un peu d’imagination ce gros rocher pourra effectivement vous faire penser à une baleine (échouée du coup! haha!).
Le petit trail fait environ 1,5km AR pour grimper sur le dos de la baleine et admirer ensuite la vue sur le canyon.

 

 

 

 

 

Petit bonus si vous avez le temps:

Le Dead Horse Point State Park, à quelques miles de Canyonlands dons ce ne sera pas un gros détour!
Le pass America the Beautiful ne fonctionne pas car il s’agit d’un parc d’état et non d’un parc national. L’entrée est donc de $10 par voiture.
De ce parc, vous aurez une des plus belle vue sur la Colorado river et sur le canyon.
Quelques balades courtes sont également proposées pour se dégourdir les jambes (comme si on ne marchait pas déjà assez!!) et profiter encore une fois du paysage et surtout du calme! Endroit tellement paisible, ça fait du bien.

Hawai’i, Big Island

Hawai’i est la plus grande des îles de l’archipel d’où son surnom de Big Island. Pour moi, c’est aussi la plus diversifiée: la côte Est et la côte Ouest sont totalement différentes. Vous pouvez aussi bien profiter des plages magnifiques, faire du snorkelling et observer les tortues et/ou vous aventurez sur les volcans dont le Kilauea encore en activité.

OU SE LOGER?

L’île étant très vaste, il est impossible de ne choisir qu’un seul logement. Sauf si vous venez sur Big Island pour une unique raison comme le Volcanoes National Park.
Nous voulions TOUT voir, car oui comme d’habitude faire des choix ce n’est pas trop notre truc! Et donc nous avons choisi 3 logements différents et nous ne regrettons pas du tout:
– 1 nuit dans le Puna District au sud est de l’île: The Kimos Bed&Breakfast (après Pahoa). Alors là c’est notre gros coup de coeur! Les chambres sont propres et spacieuses et l’accueil est juste parfait. les deux propriétaires sont géniaux, et le petit plus très appréciable: le petit déjeuner fait maison, pancakes, omelette, jus frais et confitures maison fait avec les fruits du jardin. Un vrai régal.
http://www.thekimosohanas.com/index.html

– 1 nuit à Volcano pour parcourir le parc national: Volcano places. Il y a plusieurs choix de chambres. Dans notre cas, la salle de bain était à partager mais tout était très propre donc pas de soucis.
http://volcanoplaces.com

– 3 nuits sur la côte Ouest, en dessous de Kona: Le Big Island Retreat en face de la petite plage de Kahalu’u. Super accueil de la manager Gigi et les chambres sont superbes avec un petit coin cuisine (mini four et frigo). Il y a aussi un BBQ à disposition ainsi qu’une buanderie (très pratique!!).
http://www.bigislandretreat.com/aboutus.html?65002.

REGION DE HILO

Ayant atterri à l’aéroport de Hilo (venant de Mau’i), nous avons commencé par visiter l’est de l’île.
– Les Rainbow Falls: grosse cascade réputée par l’apparition fréquente d’arc en ciel (d’où son nom, et oui..). Nous n’en avons pas vu mais apparemment il faut venir le matin.
Akaka Falls State Park, près de Honomu, ancienne ville sucrière au Nord de Hilo: L’entrée du parc est payante: à savoir $5 si on se gare sur le parking et seulement $1 si pn se gare avant (et il n’y a que 200 mètres à faire..). Une petite boucle permet de voir les deux cascades: Kahuna Falls, pas très impressionnante et peu visible, et les fameuses Akaka Falls, cascades 10 fois plus haute que les chutes du Niagara. Alors, oui, là j’avoue, ça vaut bien les $5 d’entrée (ok je me suis fait avoir sur le parking!!).


Hilo: Ville la plus peuplée de l’île mais où règne une sensation étrange. On se demande où sont vraiment tous les gens, ça fait un peu ville désertée, et pas hyper récente. Mais je pense que cette sensation vient aussi du fait que ce soit la ville ayant le plus grand nombre de tsunamis au monde. Ca fait un peu peur quand même et je ne pouvais pas m’empêcher de regarder l’océan avec méfiance. Bon, après je suis un peu une stressée, car la plupart des tsunamis n »étaient pas très très gros et le dernier mortel date de 1960. On se rassure comme on peut. D’ailleurs pour ceux que ça intéresse il y a un petit musée sur les tsunamis sur la rue principale.

 

PUNA COUNTY
Région du Sud Est de l’île où le climat est très tropical. Peu de gens prennent le temps de s’y aventurer (car un peu excentré) mais il y a des coins sympas que je suis contente d’avoir vu.

Lava Tree State Monument, sur la Highway 132 après Pahoa. Entrée gratuite. Petite balade en boucle pour se promener entre les arbres qui ont été figés par une coulée de lave en 1970. (photo à droite)
Kapoho Tide Pools, très très difficile à trouver!!
Sur la Hwy 137, il faut tourner sur Kapoho Kai Drive (juste après le phare) et se garer sur le petit parking. Ensuite continuer à pied car c’est un quartier résidentiel. L’ambiance y est particulière, en approchant de la côte les maisons sont toutes sur pilotis! L’endroit est réputé pour être le meilleur spot de snorkelling de la côte est mais nous avons pas essayé.. Un peu idiot oui, mais le temps était couverts et il faut quand même assez courageux pour oser se baigner dans ces gros trous laissés par la lave.
Ahalanui Beach Park. Ce n’est pas vraiment une plage, donc ne cherchez pas le sable! A la place vous trouverez un grand bassin où se trouve une source d’eau chaude. L’eau est à 30°, c’est très agréable surtout pas temps couvert. Je n’imagine pas trop quand le soleil tape..

Kalapana, l’ancien village détruit par la coulée de lave de 1990 (il faut aller au bout des routes 137 et 130). Aujourd’hui s’y trouve une communauté hippie et supportant le Royaume d’Hawaii. Faites la petite marche que permet de traverser la lave jusqu’à la petite plage de galets et de sable noirs (New kaimu Beach ou Coconut Beach). Sensation étrange d’imaginer que 25 ans en arrière il y avait ici tout un village..

Peinture sur la roche à Kalapana

 

 

HAWAI’I VOLCANOES NATIONAL PARK
Entrée $15 par voiture
https://www.nps.gov//havo/planyourvisit/index.htm
Conseil avant de s’aventurer dans le parc, se rendre au Visitor Center et demander aux Rangers ce qu »ils préconisent selon le temps que l’on a et aussi nos envies (pour les marches par ex).
Jaggar Museum et Halema’uma’u viewpoint: 1er arrêt au musée qui explique comment sont mesurées les activités sismiques et volcaniques sur l’île (+ exposition sur les dieux Hawaiiens). Devant le musée, vous trouverez le cratère Halema’uma’u qui émet de la fumée en continue. Avant il était possible de fair le tour complet de la caldera par le Crater Rim trail mais il est fermé depuis 2008 à cause de l’émanation des gars et fumées toxiques.
Kilauea Iki Trail: La rando que nous avons choisi, 1h30. Boucle de 4 miles environ qui commence dans la forêt tropicale et descend ensuite dans le cratère Kilauea Iki (1,5 km de diamètre). Impressionnant de traverser cet ancien lac de lave! La fin de la balade est en montée donc un peu plus dur mais de nouveau dans la forêt. Vous arriverez sur un parking où se trouve le Thruston Lava Tube, tunnel de lave que l’on peut traverser.


Chain of Crater Road: Cette route permet d’avoir un point de vue super sur l’océan et sur les différentes coulées de lave. Compter 1h30/2h pour faire l’aller retour (40 miles) en comptant les nombreux arrêts possibles.
Mauna Ulu, petite marche qui permet de voir la faille formée par l’éruption de 1974.
Pu’u Loa Petroglyphs, un arrêt obligatoire! Les pétroglyphes hawaiiens (dessins d’animaux et d’hommes) sont très beaux et très bien conservés.
Holei Sea Arch, tout au bout de la Chain of Crater Road, un arche volcanique créé par l’érosion.
Malheureusement le fameux End of the road n’existe plus car une route d’évacuation a été créée en 2015 lorsqu’une coulée de lave avait menacée la ville de Pahoa.

PU’UHONUA O’HONAUNAU NATIONAL HISTORICAL PARK

https://www.nps.gov/puho/index.htm

Près de Keokea et avant Captain Cook en venant du sud.
Entrée $5 par véhicule.
– 1871 Trail, environ 2 miles AR pour se rendre au ruine du village de Ki’ilae. Ne vous attendez pas à voir grand chose mais la côte est vraiment très jolie.
– Reconstitution d’un village ancien qui servait de refuge (Pu’uhonua) aux guerriers et anciens combattants.
La visite du parc bien qu’assez rapide est intéressante et le lieu reste agréable, en bord de mer avec des cocotiers partout.

 

WAIPI’O VALLEY
Pour l’atteindre de la côte Ouest, suivre la route 190 qui mène jusque la ville de Waimea. Vous aurez une vue superbe sur le Manoa Kea tout le long de la route (on peut même voir les grosses boules blanches de l’observatoire).
Une fois arrivée nous nous sommes contentés d’admirer la vue sur la vallée, la plage de Waipio et la forêt de Kohala.
Plusieurs randonnées sont possibles mais petit manque de courage ce jour-ci. Faut dire qu’elles sont toutes assez longues avec un bon dénivelé et on a entendu que c’était infesté de moustiques. Oula il n’en fallait pas plus pour nous démotiver complètement!

KOHALA MOUNTAIN ROAD ET POLOLU VALLEY
On peut mettre ce petit périple dans les « si vous avez le temps ». Ce n’était pas au programme au début mais comme j’ai beaucoup de mal à laisser quelque chose de côté nous avons fait en sorte d’avoir le temps.
La Highway 250 est une des plus belles routes de Big Island puisque qu’elle traverse une partie presque vierge de l’île (de Waimea à Hawi) nous offrant des vues superbes sur Mauna Kea, Mauna Loa ainsi que sur l’océan. Par temps clair, on peut même apercevoir Mau’i et son majestueux Haleakala.
Au Nord Est se trouve la Polulu Valley, une terre où poussait autrefois du taro. Au départ du parking commence le petit chemin qui descend jusque la vallée et la plage de sable noir (baignade déconseillée à cause des courants). Si vous n’avez pas le courage de descendre jusqu’au bout, le panorama est déjà très beau à mi chemin.

LES PLAGES

1/ Punulu’u Black Sand Beach
Plage de sable noire sur la Highway 11. Une petite perle à ne pas manquer. Le sable y est vraiment bien noire et très fin et la plage est bordée de cocotiers. Et petit bonus, une tortue était en train de faire bronzette!

2/ Papakolea Green Sand Beach
Alors là, LA grosse expédition. La plage de sable verte se mérite! En effet, impossible d’y accéder avec sa voiture de location (sauf bon 4×4 ou jeep!), donc deux options: payer les locaux pour qu’ils nous y emmènent ($15 par personne) OU, pour les plus courageux, la marche à pied! Bien sûr nous faisons partis du 2 ème choix et nous avons donc parcouru les presque 5/6 miles AR, non sans quelques difficultés.. Une bonne partie du chemin est dans les dunes sableuses et il n’y a pas une seule zone d’ombre. Si vous voulez évitez l’insolation, oubliez l’heure du midi donc! L’arrivée à la plage est une récompense, jamais nous avions de plage de sable vert! Pas de baignade par contre, les courants sont assez forts et il faut encore descendre pour atteindre l’eau. Et j’avoue sur ce coup là nous n’étions plus tellement courageux!

3/ White Sands Beach
Un chouia déçu par cette plage qui était très conseillée dans les guides. Elle est jolie ok mais bon j’en ai vu des mieux (je deviens exigeante!) et en plus il y a de belles vagues qui ne m’ont pas tellement envie de me baigner.

4/ Captain cook
Pour se rendre au monument de Captain Cook et à la baie de Kealakekua, deux options s’offre à vous:
1/ Expédition kayak de Napo’opo’o avec un tour organisé payant
2/ Randonnée de 3,8 miles AR
Option 2 pour nous mais il faut avoir un minimum le goût de l’aventure! Déjà mission numéro 2 trouver le début du trail… Garez bous comme vous pouvez sur la Napo’opo’o road et repérer le chemin qui démarre près du poteau téléphonique n°5.
Le parcours n’est pas trop difficile mais pas vraiment agréable au début car non entretenu et on doit traverser une sorte de champ avec des herbes hautes, très hautes! Mais une fois arrivés à la baie, vous aurez le souffle coupé par la beauté des fonds et par la multitude de poissons qui s’y trouve. Les coraux sont encore vivants et colorés ce qui devient de plus en rare. Malheureusement, nous étions la batterie de la GoPro était à plat, vraiment grosse déception de ne pouvoir ramener quelques photos souvenirs.. Mais tout reste dans la tête!
Ah et un dernier conseil, arriver tôt pour échapper aux gens qui viennent en kayak dès 10h.

5/ Kahalu’u Beach ParkLa petite plage en face de notre hôtel, avec un sable gros grain mais l’intérêt de ce lieu réside dans le fabuleux snorkeling. Et ce malgré le monde, car oui il y a TOUJOURS du monde sur cette plage..
Nous avons pu voir de nombreux poissons dont d’énormes perroquets mais également quelques tortues qui nageaient tranquillement. Le mieux est d’y aller à marée haute car la faible profondeur peut être dangereuse pour les genoux! Attention aux coraux et aux oursins!!

6/ Manini’owali Beach
Petite plage paradisiaque au nord de Kailua Kona (après l’aéroport). Ce n’est pas une plage pour nager ou faire du snorkeling mais vraiment pour s’amuser dans les vagues. Ce que tout le monde fait et nous avons suivi le mouvement avec plaisir. 🙂

7/ Mauna Kea Beach ou Kauna’oa Beach
Rentrez dans le resort et demandez la direction de la plage pour que le garde vous ouvre la barrière.
La plage est vraiment très très grande avec une belle eau turquoise donc bon endroit pour se reposer et se rafraîchir un peu!

8/ Beach 69
Vers Puako avec parking payant $5.
Sympa mais beaucoup de monde. Après nous y étions un lundi férié (Memorial Day) ce qui explique sans doute la présence de famille.n

9/ Anaeho’omalu Beach Park
Pas une plage incroyable mais nous avons apprécié de pouvoir profiter gratuitement des transats de l’hôtel attenant (Waikoloa Beach Marriot). Personne ne nous a rien demandé alors pourquoi se priver! Bien agréable pour une petite sieste 😉

A faire si vous avez encore du temps
– Kalahuipua’a Historic trail, South Kohala au niveau du Mauna Lani Bay Hotel & bungalow. Ici se trouve une petite promenade traversant une coulée de lave (avec des lava tubes qui servaient d’abris), des étangs, et longeant ensuite la côte qui est restée très sauvage malgré la construction des hôtels. Le bonus ici est la découverte en marchant de Makaina Bay, petite plage avec une eau bien calme pour nager et faire du snorkeling sans danger.

Mau’i, l’île papillon

Mau’i doit son surnom à sa forme qui font penser à des ailes de papillon (Oui oui avec pas mal d’imagination!). On distingue effectivement bien deux côtés très asymétriques: à gauche se trouve les plupart des grands complexes hôteliers avec de magnifiques plages et l’aile droite, beaucoup plus grande, abrite le majestueux volcan Haleakala que l’on voit de loin en arrivant en avion.

OU SE LOGER?

L’île n’est pas immense mais si vous logez à un extrême vous mettrez plus de 2 heures pour aller de l’autre côté. Beaucoup de gens logent vers Lanikaï mais je ne trouve pas cela judicieux si l’on souhaite visiter le Haleakala National Park ou parcourir la route de Hana. Nous avions pris un petit hôtel entre Kihei et Wailea, à l’est de l’aile droite et je vous conseille de faire de même! C’était vraiment super pratique autant pour aller vers Lanikaï que pour faire une randonnée au sommet du volcan. Et en plus de cela, l’aéroport est très facile d’accès par l’autoroute.

Notre hôtel: le Days Inn Oceanfront juste au bord de la magnifique plage de Keawakapu. Très bien avec parking. Pas de petit déjeuner.

LAHAINA
Rien que pour cette petite ville pleine de charme, il faut aller au moins une fois sur la côte Ouest de Mau’i. Dans cette ancienne capitale au temps de Kamehamha, les bâtiments de la Old Town sont tous très colorés et abritent des magasins de souvenirs, des galeries d’art ou des petits restaurants. Et bien sûr, impossible de louper le fameux et majestueux Banyan Tree planté en avril 1873.

 

LES PLAGES

1/ Kahekili Beach Park
Une belle plage au dessus de Ka’anapali, sur le côté ouest de Mau’i. Super snorkeling et c’est également un spot pour apprendre la plongée. On voit quelques groupes et leur professeur apprendre les bases!

2/ Black Rock (Pu’u keka’a)
Je voulais à tout prix aller sur cette plage où le snorkeling est super réputé. Allez y, vous ne serez pas déçus, vous en aurez plein les yeux et vous aurez la chance de nager avec des tortues! Elles se trouvent assez près du rivage et ne sont pas effrayées. Sans doute habitués à côtoyer les touristes. Car oui qui dit super plage dit beaucoup de touristes. Trouver une place pour ses affaires n’est pas si simple car la plage est bordée d’hôtels de luxe.
D’ailleurs gros point noir: pour accéder à Black Rock, il faut garer sa voiture dans le parking payant du Whalers Village et ce n’est pas donné.. $3 les 30 min!! Mais bon vu le bon moment passé on oublie un peu les $12 déboursés pour les 2 heures sur place!

3/ Honolua Bay
Un lieu de snorkelling très convoité au nord de West Mau’i. La plage est en galets mais l’eau est d’un bleu turquoise et vert superbe. Par contre, je pense qu’il faut y aller tôt car dur dur de trouver de la place où se garer et ensuite de la place pour poser sa serviette! Nous nous sommes contentés d’admirer la vue.

4/ Malu’aka Beach
Petite plage très tranquille au sud de Kihei. Nous avons vraiment apprécié nous poser sur cette plage où il y a beaucoup moins de touristes que du coté de West Mau’i au dessus de Lahaina. Et ici aussi, si vous avez de la chance, vous pourrez apercevoir quelques tortues se laissant tranquillement porter par le courant.

5/ Ho’okipa Beach
Cette plage à côté de Paia est un spot pour les surfeurs. Pas vraiment super pour la baignade mais c’est agréable de les regarder quelques instants! Les vagues sont quand même pas très très hautes car ce n’est pas la bonne période pour le surf (plutôt les mois d’hiver).

HALEAKALA NATIONAL PARK

https://www.nps.gov/hale/index.htm

Sans doute l’attraction numéro 1 de l’île. En tout cas ce serait dommage de passer à côté!
La route pour y accéder est déjà magnifique et laisse une vue imprenable sur West Mau’i (arrêt au Leleiwi Overlook où nous commençons à voir les nuages plus bas que nous arriver vers l’est).


Petit tour au Visitor Center qui explique l’activité du volcan, sa création et donne des conseils pour les randonnées à faire dans le cratère. La plupart sont très très longue et nous choisissons de faire la première partie du Keonehe’ehe’e trail (Sliding Sands). Nous nous sommes donc arrêtés une fois au milieu du cratère à la première croisée de chemin (ce qui nous a fait 13 km AR tout de même!). L’aller est assez facile car en descente et nous sommes émerveillés par ce paysage lunaire et par la dernière coulée de lave âgée de 400/500 ans. Le retour par contre, oula, dur dur.. Même pour nous, gros marcheurs, mais la montée et les effets de l’altitude rendent la fin de la rando difficile, limite pénible. N’allez donc pas trop loin si vous n’êtes pas en grande forme ou si vous avez de jeunes enfants! Enfin à vous de voir 😉


Petite surprise du retour, on s’est fait un copain, un Chukar Partridge, joli oiseau qui ne sait pas voler mais qui court bien vite!
Bilan: 3 heures pour faire les 13km. Le soleil tape malgré l’altitude, penser à mettre de la crème solaire!
Entrée du parc payante: $15 valable pendant 3 jours.

 

ROAD TO HANA

Quelle aventure cette route vers Hana! Nous avons voulu la faire alors que le temps n’était pas terrible, et malheureusement la petite pluie du début s’est vite transformée en de grosses averses! Nous n’avons donc pas pu aller au bout mais voici les quelques lieux que nous avons traversés:
– Les Twin Falls, cascades énormes mais aussi toutes marron à cause de la boue liée aux pluies.
– Les magnifiques eucalyptus aux troncs multicolores juste après Kailua. C’est un lieu privé donc plus possible de se prendre en photo près des arbres et pour se garer ce n’est pas évident non plus..
– Kaumahina State Wayside Park, pour la vue et la végétation luxuriante.
– Ke’anae Peninsula où se trouve une plage de lave noire avec des vagues énormes qui viennent nous éclabousser. Pas grave, la pluie nous avait déjà trempés!
Tree Bear Falls que nous avons aperçues en conduisant mais impossible de se garer.
Et voilà nous avons dû faire demi tour vers Nahiku car un embouteillage se formait à cause de la chute d’un arbre.. Et vue la largeur de la route autant se dire que le camion pour enlever le tronc n’allait pas arriver tout de suite!! Nous étions un peu déçus car j’attends avec impatience de faire cette route mais ce sera un bon prétexte pour revenir 😉
Pour ceux qui s’aventurent sur cette route, pensez bien à faire le plein d’essence car même s’il n’y a pas beaucoup de kilomètres, ça consomme un max avec tous les virages et montées/ descentes.

IAO VALLEY STATE PARK

C’est un tout petit parc à coté de Wailuku et sa visite ne vous prendra pas longtemps. La vue sur la vallée et les montagnes est le gros point fort. Il y a aussi deux micros balades à faire pour profiter du cadre et de la végétation.
L’entrée du parc est supposée être payante ($5) mais le gardien nous a laissé passer sans rien nous réclamer.. Curieux!

KAHEKILI HIGHWAY

Un peu frustrés de ne pas avoir fait la route de Hana en entier, on s’est offert un petit lot de consolation en faisant le tour de West Mau’i. La Kahekili Highway commence à Wailuku et se finit à la pointe la plus au nord de l’île. Ne vous attendez pas à une grande route à double voie, non non, ici encore il s’agit d’un petit chemin sinueux entre les montagnes et l’océan. Heureusement la route est en excellent état et nous ne croisons pas grand monde. La vue sur East Mau’i et son volcan est superbe, on a juste envie de s’arrêter tous les 5 km pour prendre des photos et respirer l’air frais. La highway traverse quelques villages où des stands vendent de la shave ice, des fruits et des smoothies.
Il y a deux arrêts possibles pour se rafraichir mais attention au courant: Natural Ocean Baths et Nakalele Blowhole. Nous n’avons pas voulu nous baigner car ce sont des lieux rocheux et qui paraissent un peu dangereux quand même. Nous ne sommes pas hyper téméraires quand il s’agit de Monsieur l’Océan!
Par contre, nous avons fait la petite promenade de Ohai viewpoint: une boucle de 1,2 miles seulement accessible à tous et offrant un beau panorama sur Kahakuloa Head.

A faire si vous avez le temps
– Ocean Vodka Organic Farm and Distillery: Entrée $10 par personne avec visite de la distillerie (vodka produite à partir de l’eau de mer) et dégustation des produits. Et un shooter souvenir offert à la fin de la visite. A faire en revenant du volcan par exemple.


– La Perouse Bay: Tout au sud de l’île, en dessous de Wailea, se trouve le lieu où la toute dernière coulée de l’âge (vers 1600) s’est jetée dans l’océan. Pour parvenir à la petite balade, il faut tout d’abord conduire à travers un « champ » de roche volcanique. C’est assez impressionnant!
Le Hoapili trail permet d’atteindre Kanaio Beach tout en traversant un paysage apocalyptique et en traversant l’ancien village hawaiien Keone’o’io dont il ne reste plus que quelques heiaus en ruines.

Kaua’ï, l’île jardin

Kaua’ï est la plus petite des 4 îles principales mais aussi la plus sauvage. Elle mérite amplement son surnom d’île jardin (the Garden isle) puisque la moitié de l’île n’est pas accessible en voiture et abrite le magnifique Waimea Canyon, le canyon du Pacifique (oui rien que ça!).

 

OU SE LOGER?

L’île n’est pas très grande mais les distances entre les différentes attractions peuvent être très grandes. En effet, aucune route ne passe sur la côte Ouest de Kaua’ï (la Napali Coast) et si vous choisissez un seul logement autant le prendre au niveau de Lihue ou Wailua pour être à égale distance du Nord/Ouest et du Sud/Ouest.

Après avoir longtemps réfléchi à la question du logement nous avons choisi deux hôtels différents:
– Une nuit au Makai Club à Princeville au nord de l’île. Un peu cher à la réservation mais wahou, nous avons un appartement pour nous avec cuisine, salon et chambre à part. Idéal pour une famille donc. Et la piscine est aussi très appréciable!  http://makaiclubresort.com
– 3 nuits au Castle Mokihana entre Waipouli et Kapaa. Alors là, les chambres ne sont pas très chères mais pas super récentes non plus. Nous ne sommes pas difficiles, ça ira et il y a une grande piscine c’est toujours ça!  https://www.castleresorts.com/kauai/mokihana/

Pourquoi deux hôtels? Principalement parce que pour faire la balade sur la Napali Coast il était conseillé d’arriver de bonne heure. Et nous n’avions pas vraiment envie de devoir prendre la route à 7h30 heures du matin. En étant vers Princeville nous n’avion que 20 min environ.
Pour visiter le reste de l’île, la situation de l’autre hôtel était très bien (un peu de route pour Waimea Canyon mais on ne peut pas y échapper!).

 

LES RANDOS

1/ Sleeping Giant trail
4 miles AR
Facile sauf le début en pente raide 1H30
Pour vous y rendre prendre la Haleilio Road près de Wailua, en face de la station service.
Balade très ombragée donc agréable avec une vue de plus en plus spectaculaire sur l’océan. Malheureusement nous ne pouvons plus accéder au sommet de la montage Nounou (ou Sleeping Giant) car le chemin est devenu trop dangereux. J’imagine que le petit panneau interdisant l’accès ne stoppe pas tout le monde mais nous ne sommes quand même pas du genre à prendre des risques inutiles ^^

Vue du Kalalau trail

2/ Napali Coast, le Kalalau trail
4 miles AR
Difficile 2H30
Ce trail est un incontournable de Kaua’ï et ce serait dommage de passer à côté. La Napali coast est la côte ouest de l’île. cette partie de Kaua’ï est très sauvage car aucune route n’a été construite. Pour accéder aux merveilles de la Napali coast, il faut donc soit effectuer la grande randonnée ou prendre un bateau.
Alors soyez prêt, ce trail est l’un des plus difficile d’Hawaii! Oui oui ça ne rigole pas. En fait il faut surtout que vous soyez préparé aux averses! La Napali Coast est la partie la plus humide de l’île et même en période considérée comme sèche, il pleut presque tous les jours.

Un conseil donc, n’oubliez pas votre K-way, des chaussures de marche qui ne glissent pas, et prenez un bâton au début du chemin, il vous sera d’une grande aide! 🙂
Et malgré le temps incertain je vous promets que vous ne regretterez pas d’avoir effectué ce trail.
Ah et j’allais oublier: cette randonnée étant un incontournable de Kaua’ï, ne vous attendez pas à être seul! Il y a du passage, beaucoup de passage même plus on s’approche de la fin de matinée. Donc si vous voulez profiter du calme et aussi pouvoir vous garer facilement (parce que ça aussi c’est pas facile facile), venez à l’aube. Nous sommes arrivés à 9h et les places se faisaient déjà rares!

3/ Maha’ulepu trail
4 miles AR

Mer agitée en bordure du Maha’ulepu trail

Facile environ 1 heure 45 min Au sud de l’île, près de Po’ipu, cette balade démarre à Shipwreck Beach et nous fait longer la côte jusqu’à la plage recluse de Maha’ulepu. Ce petit trail est très accessible pour tous et sur le chemin, nous avons pu observer des tortues de mer nager dans les courants violents. La côte est très sauvage et lorsqu’il y a du vent comme c’était le cas pour nous, la mer n’incite pas à la baignade! Maha’ulepu Beach est très jolie et l’avantage d’être peu accessible, on n’y trouve peu de gens. Idéal pour un moment de calme face à l’agitation de la mer!

 

WAIMEA CANYON, le fameux canyon du Pacifique!

https://www.gohawaii.com/kauai/regions-neighborhoods/west-side/waimea-canyon/

La route pour y accéder est déjà superbe et offre deux beaux points de vue, le Waimea Canyon lookout et le Pu’u Hinahina lookout. Arrêtez vous pour observer les panoramas magnifiques sur le canyon.


Le cliff and canyon trail
3,6 miles AR
Difficulté moyenne (retour en montée!) 1 heure 30 min
C’est une des randos les plus populaire car elle n’est pas trop longue et offre un bel aperçu du canyon. La balade se termine quand on arrive au dessus de la cascade. Nous avons eu la chance de pouvoir apercevoir des chèvres des montagnes de l’autre côté du canyon! Ouvrez bien les yeux!

KOKE’E STATE PARK

http://dlnr.hawaii.gov/dsp/parks/kauai/kokee-state-park/

Vue du Kalalau Lookout

Il est situé dans le prolongement du Waimea Canyon et propose quelques randonnées toutes assez difficiles.
Si marcher ne vous emballe pas trop vous pouvez quand même vous rendre compte de la beauté du parc grâce au deux points de vue, Kalalau Lookout et Pu’u o kila Lookout.
Nu’alolo trail
3,8 miles AR
Assez difficile, surtout le retour encore une fois! 3h30
Le trail commence juste avant le Koke’e Museum et le lodge, impossible à rater.
Le début de la rando est agréable, très ombragée puisque l’on traverse une forêt. Petit à petit le chemin devient plus escarpé, plus montagneux et étroit. Il faut faire très attention de ne pas glisser à certains endroits!
A la fin du chemin, la récompense, le Lolo Vista, vue époustouflante sur la Napali Coast. Un des plus beaux paysages que j’ai vu jusque présent. Vraiment 🙂
En conclusion, randonnée assez éprouvante mais qui vaut tous les efforts du monde.

LES PLAGES

1/Lydgate beach
Le parc de Lydgate est situé entre Lihue et Wailua. La plage est très animée le weekend. Les locaux viennent y pique niquer, chanter et danser. On aimerait tous que nos dimanches ressemblent aux leurs! Sur la côte Est de l’île, la mer est assez agitée mais sur cette plage familiale un petit bassin a été créé pour pouvoir se baigner sans danger.

2/ Hideways beach ou Pali Kekua Tout près de Princeville au nord de l’île se trouve LA plus belle plage que nous ayons vue! Elle porte bien son nom car l’accès y est difficile. Il faut se garer sur le petit parking avant l’hôtel Saint Regis puis emprunter un sentier très très raide. Nous devons même nous aider de cordes pour descendre!
L’effort est 1000 fois récompensé par l’éblouissant bleu turquoise de l’eau. Petit coin de paradis tranquille!

3/ Ke’e beach (Napali coast)
C’est la petite plage qui se situe au début du trail pour la Napali Coast. De nombreuses personnes vont se jeter dans l’eau en récompense de la longue balade! Cependant les courants peuvent être un peu forts et quand nous y étions le temps était encore un peu incertain alors nous avons préféré ne pas nous y attarder. Nous étions déjà bien trempés après la rando de 4 miles!

4/ Secret beach
Proche de Kilauea, cette magnifique plage doit son nom au fait que pour la trouver il faut s’être renseigné sur l’itinéraire avant, ou bien être un local!
Allez je suis sympa je vais vous indiquer la route 🙂 Quand vous êtes sur la 56, il faut prendre la route après la station service, la Kalihiwai road, puis tourner tout de suite à droite sur un chemin pavé. Faites comme tout le monde, garez vous sur le bas côté et ensuite il faudra marcher 5 grosses minutes (une bonne descente!!) afin d’apprécier la beauté et le calme de cette plage. Nous devons être une dizaine à avoir posé nos serviettes sur cette large et longue plage. Pas vraiment adaptée à la baignade vu les rouleaux mais un vrai bonheur de pouvoir observer les quelques surfeurs.

5/ Salt Bond beach
Nous n’avons fait qu’un arrêt rapide car la pluie a commencé à tomber pile quand nous avons posé nos serviettes. Pas de chance! Beaucoup d’hawaiiens viennent sur cette plage le weekend pour pique niquer.

Notre tour en hélicoptère avec Jack Harter

Depuis plusieurs voyages on se disait qu’un jour on planifierait un tour en hélico mais nous voulions vraiment choisir un lieu d’exception (oui parce que c’est quand même un beau budget!).
En parcourant quelques blogs et guides touristiques, j’ai vite été convaincue que Kaua’ï était l’endroit parfait. Je vous explique rapidement mon choix: survoler Waimea Canyon, le canyon du Pacifique et longer la magnifique Napali Coast, sauvage et préservée. Pour ceux qui ont vu Jurassic Park, il s’agit des côtes et des cascades de Kaua’ï au début du film.
Et nous n’avons pas été déçus, c’était un moment magique, et une heure ça passe vite quand on est en émerveillement devant le paysage! Je vous conseille bien sûr Jack Harter Helicopters. Ils sont très pros, le pilote était extra, super sympa.
Nous avions choisi l’helicoptère sans fenêtre pour plus de sensations mais également pour de plus jolis photos. Pas contre couvrez vous bien, il fait frais en haut! Julien avait le bras gelé en descendant à force de tenir la perche!
Prix pour deux: $528. Et toutes les compagnies ont des tarifs équivalents.

http://www.helicopters-kauai.com

Autres points d’intérêts de Kaua’i

Wailua Falls


– Wailua Falls, belle cascade entourée par la végétation. Vous pouvez y aller en sortant de l’aéroport pour un premier aperçu rapide des richesses de l’île. Pour s’y rendre emprunter la route 583 et tenter de trouver une place (le parking doit être fait pour 8 voitures!!)
– Kilauea Point, très courte balade qui mène à un joli phare. Attention l’accès y est possible jusque 16h seulement.

Oahu

Oahu est l’île la plus connue de l’archipel puisqu’il s’y trouve la capitale de l’état Honolulu et bien sûr la plage qui fait rêver tout le monde: Waikiki!! L’endroit peut vous être familier car quelques séries ont été tournés ici, comme Magnum ou Hawaii 5.0. Bien sûr, ne restez pas autour de Waikiki, ce serait dommage de louper les trésors que l’île abrite!

OU SE LOGER?

WAIKIKI

Nous avons pas mal hésité concernant le lieu d’hébergement: 5 jours au même endroit? 2 jours à Waikiki? 3 jours ailleurs?
L’île n’étant pas très grande et pour faire plus simple nous avons décidé de prendre un hôtel donnant sur la plage de Waikiki.

Waikiki est une ville balnéaire pleine de touristes. On ne va pas se mentir, le dépaysement ne sera pas total. Il y a énormément de grands hotels, de magasins de luxe et boutiques de souvenirs. Alors bon ça reste quand même un lieu paradisiaque, la mer, la plage, les surfeurs, le Diamond Head au loin, le cadre est magnifique et on ne s’en lasse pas!

Il est difficile de trouver un logement pas cher. La plupart des hotels appartiennent à de grandes chaines et sont composés d’une dizaine d’étages minimum. Il vaut compter au moins $100 la nuit, et rajouter une vingtaine de dollars par jour pour le parking. Si vous avez loué une voiture, ne faites pas l’impasse sur le parking. Le stationnement gratuit n’existe pas ou est extrêmement rare (apparemment il est possible de se garer au zoo, attention cependant le parking n’est pas surveillé..).

 

HONOLULU

Le Bishop Museum
http://www.bishopmuseum.org
Entrée payante: $22 par personne et parking $5 par voiture.
Ce musée d’histoire naturelle et culturelle de l’état d’Hawaii a été fondé en l’honneur de la dernière descendante de la famille royale Kamehameha.
Le musée est divisé en plusieurs salles avec des thèmes et expositions variées:
– Collection d’oiseaux empaillés endémiques aux iles et pour la plupart disparus aujourd’hui
– Collection d’objets hawaiiens ou provenant des îles du Pacifique. Histoire de l’état d’Hawaii et de la famille royale
– Exposition temporaire (sur les friandises américaines en mai 2016)
– Exposition sur les phénomènes volcaniques et sismiques.
Le musée est intéressant et complet, idéal pour une partie de journée couverte ou pluvieuse.

Après la visite du musée, pause déjeuner près du quartier chinois de Honolulu et visite rapide à pied de la ville. Nous avons marché jusqu’au Iolani Palace et la célèbre statue de Kamehameha (situé devant la court de justice). Pas le temps de faire de visites supplémentaires et le Bishop Museum nous avait donné notre dose de culture pour la journée!

PEARL HARBOR

Première chose à savoir, la visite de Pearl Harbor s’organise! Oui oui ne pensez pas y aller comme ça, une matinée où vous avez le temps ou une après midi nuageuse. Il faut avant votre départ (et même bien avant) réserver sur le site internet les places pour se rendre en bateau à l’USS ARIZONA. Je pensais avoir le temps et j’ai réservé un mois avant, et bien c’était déjà limite car il ne restait plus que le créneau de 14h30 ou 15h. La visite est gratuite, enfin il faut juste verser $3 de frais de réservation en ligne. Voici le lien: https://www.recreation.gov/showPage.do?name=landing&landing=/htm/pearlharbor/home.jsp&contractCode=NRSO&parkId=72369

La visite se déroule en deux temps:
– Visionnage d’un film explicatif de 45 min pour mieux comprendre pourquoi les japonais ont bombardé la base américaine ainsi que l’entrée en guerre des US (ah là on réalise bien que si l’attaque n’avait pas eu lieu, les gentils américains seraient pas venus en Normandie et on ne serait peut être pas tous français aujourd’hui!)
– Bateau jusqu’au mémorial de l’USS Arizona, construit sur son épave. On voit d’ailleurs quelques morceaux du bateaux dépasser de l’eau. C’est un vrai lieu de recueillement, de nombreuses personnes ont perdu la vie à cet endroit et les corps reposent toujours dans l’épave..

Il est ensuite possible de se promener dans le petit parc de Pearl Harbor et d’aller voir les reproductions de missiles, les maquettes de bateaux et les photos de l’attaque.

D’autres visites sont proposées mais il faut payer: le sous marin, le musée de l’aviation etc

LES RANDOS

Oahu ne se résume pas à la célèbre plage de Waikiki. Il y a un très grand choix de randonnées avec des niveaux de difficultés et des durées pour tous.

1/ Diamond Head Crater
Cette ballade situé à seulement 10 km de Waikiki est un incontournable de l’île!
Nous sommes partis assez tôt pour éviter la foule mais visiblement pas assez tôt puisque le parking était déjà complet à 8h30! Pas grave, nous nous sommes garés en contrebas, près du cimetière, ce qui nous a fait économiser $5 😉 Pour gravir le cratère il faut quand même payer $1 par personne.
Au sommet du Diamond Head, la vue est sublime, à 360°, la mer en contrebas, Waikiki et Honolulu sur la droite, les montagnes tout autour.. Wahou!

Vue sur Honolulu au sommet du Diamond Head

Nous avons mis 1 heure AR mais avec un bon rythme. Pas de difficulté majeure, juste les escaliers sur les derniers mètres qui fatiguent un peu! Accessible à tous donc.

 

2/ Lanikai Pillboxes ou Ka’iwa Ridge trail
2,5 miles AR
Pour accéder à cette belle marche il faut se garer près de la plage de Lanikai, marcher jusqu’au country club Mid Pacific (ne surtout pas se garer sur leur parking privé!) et ensuite prendre la première rue résidentielle sur la gauche. Ce trail est difficile car en pente raide et très rocheux! Et pour rajouter une difficulté supplémentaire, le vent souffle assez souvent et on peut ressentir un petit déséquilibre à certains endroits.
Mais la vue est tellement magique qu’on oublie vite la difficulté! C’est impressionnant d’être sur une crête et d’observer la vue à partir des anciens bunkers.

3/ Manoa Falls
1 heure AR
Parking payant $5
Soyez prêt à faire ce petit trail sous la pluie! Nous avons voulu le faire une première fois mais nous avons fait demi tour au bout de 5 min a cause d’une averse qui ne passait pas. Comme j’y tenais à cette balade (bah oui Obama y était passé quand même lors de sa campagne), nous y sommes retournés le lendemain. Il pleuvait, encore.. Et la petite pluie du début s’est vite transformée en une sorte de pluie tropicale!! Arrivés à la cascade nous étions bien trempés, malgré nos super K-way, mais au moins on pourra dire que nous avons vu l’impressionnante cascade de Manoa Falls. Tout est très vert autour, les arbres sont énormes, mais vu le niveau d’humidité on comprends pourquoi. Allez n’ayez pas peur d’être mouillé, c’est quand même sympa!

4/ Makapu’u Point Lighthouse trail
1,5 miles AR

Vue du Makapu’u Point Lighhouse

Le phare que l’on aperçoit ne parait pas très loin et pourtant cette marche est assez fatigante!

La montée en plein soleil n’est pas très très agréable mais nous sommes récompensés par la sublime vue une fois en haut: koto head crater d’un côté, la plage de Waimanolo, Manana Island, et sans oublier le phare sur l’extrême pointe (on ne peut pas s’approcher complètement). Et pas d’inquiétude, le retour, toujours en plein soleil mais en descente, est beaucoup plus facile!

5/ Kaelia trail
Je ne vais pas pouvoir parler de ce trail car nous ne l’avons jamais trouvé! Il est situé vers Kaena Point et doit apparemment commencer derrière le Dillinghal Airfield. Mais nous n’osions pas vraiment y rentrer et après quelques demis tours nous avons préféré abandonner..
Si vous avez trouvé le chemin, je suis preneuse de l’info. Pour un second voyage à Hawaii je retenterai. Ne jamais s’avouer vaincu! 🙂

LES PLAGES

1/ Hanauma Bay
Le spot de snorkeling incontournable de Oahu.
Entrée payante: $7,5 par personne. Pour limiter le nombre de visiteurs chaque jour. Gratuit pour les -12 ans. https://hanaumabaystatepark.com
Avant de sauter dans l’eau, on doit tous passer par la case « cinéma » où une courte vidéo explique la formation de la baie ( Attention spoiler: ancien cratère submergé par l’océan) ainsi que les règles à suivre pour respecter la nature.
Ensuite on nous propose de prendre un petit train pour descendre sur la plage. Alors oui ce n’est que $1 mais merci on peut marcher! Ce qui permet d’ailleurs de prendre de belles photos.
Le snorkeling est vraiment fantastique. Malgré le monde (oui faut bien un petit défaut, c’est noir de monde..), on peut voir des milliers de poissons, de nombreuses espèces différentes dont les magnifiques poissons perroquets. Attention aux coraux car il n’y a pas de profondeur. Je conseille à tout le monde de venir avec des chaussures de plongés.
Dernier conseil: Arriver très tôt le matin. Vous éviterez la foule et vous pourrez peut être vous garer sur le parking. C’était déjà plein à 9h30 et nous nous sommes garés en contrebas dans une rue résidentielle.

2/ Kaneohe et Kuala Point
Cette plage de la côte Est (Windward coast) et plutôt calme et paisible où l’on rencontre très peu de touristes. Pourtant, la vue sur la petite île de Mokoli’i (aussi appelée Chinaman’s hat due à sa forme en chapeau chinois!) est super sympa et nous apprécions la petite balade sur le sable chaud. Il est possible de se rendre en canoë sur Mokoli’i et nous regardons les courageux qui s’y aventurent!

3/ Sunset beach

Alors pour moi, c’est THE plage du North Shore! 
Endroit vraiment superbe avec une mer bleue turquoise absolument incroyable. Dommage que je n’avais pas mon maillot tellement envie de faire un petit plongeon!

Pour ceux qui voyagent en hiver, le décor doit être totalement différent puisque c’est une plage réputée pour ses rouleaux attirant tous les surfeurs. Le spectacle doit être sympa aussi.

 

4/ Lanikai beach
Juste en dessous de Kailua et au pied de la rando Lanikai Pillboxes. Un arrêt idéal pour se rafraîchir juste après cette balade un peu difficile! Et le pied, l’eau est vraiment super bonne. Ca donne envie d’y rester un moment! En plus, des jeunes hawaiiens se préparent à faire de la pagode, ces immenses bateaux de types polynésiens. Super spectacle sur cette plage familiale.

 

NU’UANU PALI LOOKOUT

A environ 10 km de Honolulu, ce point de vue est un incontournable de l’île d’Oahu. D’ailleurs quand nous nous y rendons assez tôt le matin il y a déjà un bon nombre de touristes!
A cet endroit la végétation est luxuriante et le climat très humide. Les arbres sont énormes et des coqs et des poules se cachent parmi les feuilles et les branches.
L’intérêt principal de ce lieu est bien sur la vue panoramique sur les falaise de Koolau et sur la côte Est de l’île. Pas de chance pour nous, il fait plutôt nuageux et gris donc les photos ne rendent pas hyper bien.. Un peu déçue donc par ce premier aperçu du côté sauvage d’Oahu.
A savoir aussi, le mini parking est payant! $3 pour au final rester 10 petites minutes..

BYODO IN TEMPLE

Situé dans la vallée des temples au nord de Kailua, cette réplique d’un temple de Kyoto est un hommage aux immigrés japonais. C’est un lieu très calme et reposant et le paysage ressemble à une carte postale. La promenade dans le jardin est agréable, de nombreux oiseaux et quelques cygnes noirs se promènent et se baignent tranquillement. L’accès au temple est payant, $3 par personne, mais il s’agit plus d’une donation pour l’entretien car nous n’avions pas assez de monnaie et nous avons pu rentrer!

A faire aussi si vous avez le temps:
– Un arrêt à Lana’i lookout sur la route 72 (scenic byway) juste pour le paysage et l’horizon. On voit Sand Beach en contrebas.

La’ie Point

– La’ie Point State Wayside, ici les courants forts ont façonné la roche en pointe. Et dans l’océan, il y a comme un énorme rocher creusé par les vagues. Pas de baignade bien sûr mais quelques pêcheurs.

– Le Green World Coffee farm: sur la route entre le North Shore et Honolulu (Kamehameha Why près de Wahiawa). Ce n’est pas un arrêt indispensable mais sympa: petite promenade parmi les plants de café et dégustations des produits locaux (café bien sûr mais aussi confitures et thé)

– Stand de tir à Waikiki. Alors oui on aime ou on n’aime pas.. Mais même si je ne suis pas vraiment partisane du port d’armes, je voulais essayer une fois de tirer avec des vrais pistolets et revolvers. Il y a plusieurs stands de tir le long de la grande avenue. C’est assez cher mais ça vaut le coup, bonne dose d’adrénaline garantie! $70 par personne minimum pour 3 armes et environ 1 heure sur place.

 

 

Salt Lake City

Ah, Salt Lake City, une ville tellement différente de ce que l’on a pu déjà visiter qu’elle laisse une impression étrange. On adore ou pas! M. Voyagesaddict est complètement tombé sous le charme de la capitale des Mormons, de ses rues tranquilles et propres, et aussi de son histoire. Quant à moi, je l’ai trouvé un peu trop aseptisée. C’est une grande ville qui ne semble pas l’être, il n’y a pas vraiment d’animations, et on se demande parfois où se trouve tous les habitants!
Malgré tout, c’est une ville à faire pour se faire sa propre opinion et il y a bien sûr quelques centres d’intérêts! En aucun cas je ne regrette d’y avoir passé une nuit et une journée.

 

OU SE LOGER

Nous n’avions pas réservé d’hôtels à l’avance mais arrivant dans une grande ville nous n’avions pas trop de craintes à ce sujet.
Nous avons donc suivi les conseils de notre guide et nous sommes arrêtés au Carlton Hotel.
Coup de chance, chambre dispo pour $80, petit déjeuner inclus et avec un parking sous terrain. Que demander de plus 🙂
http://www.carltonhotel-slc.com

LES CHOSES A VOIR ET FAIRE

1/ Temple square

Ce site situé en plein de coeur de la Salt Lake City regroupe sur une surface de 40000m2, les bâtiments les plus symboliques et importants pour les membres de The Church of Latter Days Saint, plus communément appelés Mormons. http://www.templesquare.com
Etonnamment, Temple square est l’attraction de l’Utah qui attire le plus de touristes chaque année! Même devant les parcs magnifiques de cet état.

Voici les principaux bâtiments présents à Temple square:

Le Tabernacle

– Le Tabernacle: Autrefois lieu de conférence, c’est aujourdhui ici que le choeur des Mormons s’exerce et chante, autour d’un des plus grand orgue du monde. Vous pouvez assister à une représentation si vous le souhaitez.
– Le Temple de Salt Lake: Ce lieu considéré comme sacré ne peut se visiter (à moins de faire parti de l’église des Mormons). Il est toutefois agréable de se promener dans les jardins. Et avec un peu de chance vous tomberez le jour d’un mariage!
– Salt Lake Assembly Hall: une salle de réunion et de conférences de style gothique.
– Seagull Monument: Situé juste devant l’assemblé hall, pour commémorer le « miracle des mouettes », évènement important dans l’histoire des mormons (Au 19ème siècle, les crickets se mirent à détruire toutes les récoltes. Une nuée de mouettes sauva la communauté de la famine en dévorant tous les insectes!)
– Deux centres de visiteurs où vous trouverez toutes les informations sur Temple Square, Salt Lake city et sur l’histoire des Mormons. A l’intérieur de l’un des centres se trouve une énorme statue de Jesus Christ.

2/ Church History Museum

Du lundi au vendredi 9h-21h, samedi 10h-17h, fermé le dimanche.
Entrée gratuite.
Pas de chance pour nous car nous nous sommes retrouvés devant un musée fermé pour cause de rénovation..
Je ne pourrais donc pas donner mon avis sur ce musée mais je pense que ça vaut le cout d’y faire un tour. Vous pourrez en apprendre plus sur la communauté des mormons, leur histoire, mais aussi découvrir une belle collection d’objets d’art datant pouvant datés de plus de 2 siècles.

3/ Family History Library

Etape incontournable pour les passionnés de généalogie!
Et même par curiosité je vous incite à y faire un tour. Par contre, prévoyez du temps car on se laisse vite prendre au jeu des recherches sur nos ancêtres!
Cet établissement dispose de la plus grande base de données généalogiques au monde. Vous serez accueillis par des soeurs mormones qui se feront un plaisir de vous aider à créer un compte et à commencer les recherches.
N’ayez pas peur, tout est gratuit et vous pouvez partir quand vous le souhaitez. Si vous avez trouvé l’expérience intéressante, vous pourrez continuer les recherches de chez vous ou vous rendre dans un des centres près de chez vous (il y en a près de nombreuses grandes villes).

4/Ensign park

Situé derrière le capitole, le début du parc se situe dans une zone résidentielle. Après l’ascension d’une pente un peu raide, vous vous trouverez au sommet de la colline, lieu où Brigham Young, créateur de la communauté mormone, décida se s’installer dans la vallée et conçut la ville de Salt Lake City.
Le panorama y est époustouflant: montagnes d’un côté, ville en contrebas et le grand lac salé de l’autre côté.